Champ lexical de l'amour

Publié le par Mademoiselle S

J'ai toujours trouvé drôles les mots ici employés pour dénoter l'amour et les amoureux. Ma mère me racontait hier les turpitudes amoureuses de sa collègue de travail.

La fille, c'est une minette, ça c'est sûr. Partant de ce constant, elle s'est donc trouvé un matou. Un copain quoi. Tout avait donc bien commencé pour la fille et son matou : ils passaient des heures à faire mimi, mimi avant d'entrer dans leur voiture, mimi avant d'aller bosser. Des bisous quoi. D'ailleurs il me semble que ce terme a été étendu aux voitures qui se garent pare-chocs contre pare-chocs ( oui même les voitures se font des bisous chez nous). Mais les soucis n'étaient pas loin  : le matou était un chat marron ( prononcer chatte marron). Marron comme quelqu'un qui n'a d'autre maître que sa liberté. Et le pire, c'est qu'il était aussi amoureux comme un chat' marron. Il trompait oui, mais il les aimait toutes!  Forcément donc, à force de porter les cornes, la fille a fini par passablement s'énerver : elle était en chaleur. Si si, c'est serieux, on dit comme ça, on prononce même chalère pour un parler plus populaire.

Promis, s'ils se remettent en ensemble je vous apprendrai le reste du champ grammatical.

Publié dans Carnet Réunionnais

Commenter cet article